Monitorage de la mobilité et de l’activité physique

Avec son accéléromètre tri-axial, son GPS haute précision, et la communication RFID ANT et OpenBeacon, le SenseDoc permet un suivi précis de la localisation, à l’extérieur comme à l’intérieur. Ajoutez à cela la puissance des algorithmes du logiciel SenseAnalytics, et transformez vos données brutes d’accélérométrie en mesures performantes incluant le nombre de pas marchés, la dépense énergétique, et le temps sédentaire. Avec la transmission des données en temps réel, ajoutez le monitorage en continu et le géofencing.

Déplacements quotidiens et activité physique : GPS et cardiofréquencemètres au service de la science

Une étude réalisée en Angleterre auprès de 75 adolescents agés de 13 et 14 ans a collecté des données sur l’activité physique réalisée lors des déplacements école-résidence, en combinant capteurs GPS et cardiofréquencemètres. En moyenne, les jeunes qui faisaient le chemin à pied ou à vélo passaient 11.7 minutes en activité physique modérée à vigoureuse (MVPA), contre seulement 3.5 minutes s’ils étaient en voiture ou en transport en commun.

Malgré cette différence, le montant total de MVPA mesuré au cours de la journée était toutefois le même. Par contre, la différence de genre dans l’effet du transport actif dépendait du statut socio-économique : si la quantitié de MVPA était plus élevé chez les hommes que chez les femmes de statut socio-économique faible, le contraire était observé dans le groupe favorisé.

Bien que cette étude a de manière intéressante combinée l’utilisation de capteurs GPS et de cardiofréquencemètres, aucune donnée d’accélérométrie n’a été collectée. L’ajout d’accélérométrie pourrait améliorer la qualité des mesures d,activité physique, en reposant sur des formules reconnues.

C’est justement la combinaison de capteurs qui vient d’être utilisée dans une étude réalisée auprès d’adultes à Cambridge sur les déplacements résidence-travail. Les auteurs ont pu montrer qu’un déplacement effectué à pied ou à vélo générait en moyenne 8 minutes d’activité physique modérée ou vigoureuse, équivalent à 80 minutes au total sur une semaine complète, soit plus de la moitié de l’activité physique recommandée de 150 minutes par semaine.

Si les bienfaits du transport actif ont toujours intuitivement fait du sens, c’est avec ce type d’études utilisant des données objectives que l’on comprend mieux le rôle que peuvent jouer ces ‘petits’ déplacements sur la santé des populations.

L’étude sur le navettage résidence-travail:

Costa S, Ogilvie D, Dalton A, Westgate K, Brage S, Panter J. Quantifying the physical activity energy expenditure of commuters using a combination of global positioning system and combined heart rate and movement sensors. Preventive medicine. 2015;81:339-44. doi: 10.1016/j.ypmed.2015.09.022. PubMed PMID: 26441297.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0091743515003072

L’étude sur le navettage résidence-école:

Collins P, Al-Nakeeb Y, Lyons M. Tracking the commute home from school utilizing GPS and heart rate monitoring: establishing the contribution to free-living physical activity. Journal of physical activity & health. 2015;12(2):155-62. doi: 10.1123/jpah.2013-0048. PubMed PMID: 24762330.

http://journals.humankinetics.com/AcuCustom/Sitename/Documents/DocumentItem/02_Collins_JPAH_2013-0048.pdf

Ajoutez d’autres capteurs pour votre projet!

Avec ses capacités ANT et OpenBeacon, vous pouvez ajouter d’autres capacités de monitorage au SenseDoc, incluant cardio-fréquencemètres, moniteurs de pression artérielle, balances, ordinateurs de vélo, capteurs geocache, et plus! Parlez-nous de votre projet et nous vous aiderons à trouver la meilleure combinaison!

Suivi de la mobilité intérieure

Alors que le GPS permet le suivi de la mobilité extérieure, des solutions complémentaires sont requises à l’intérieur. Ceci devient possible avec les capacités ANT+ et OpenBeacon, en plaçant des capteurs dans des lieux stratégiques. Sinon, placez des SenseDoc dans certains lieux clés, et équipez vos patients ou participants avec des tags RFID, et sachez qui est où quand!

Mesurez les contacts sociaux

Avec ses capacités de détection RFID ANT+ et OpenBeacon, il est possible de mesurer les contacts sociaux, par exemple entre patients et personnel hospitalier, ou entre collègues dans un environnement de travail. Les informations de contact peuvent être transmises via réseau cellulaire pour une évaluation sociométrique en temps réel.

Décortiquer la mobilité quotidienne pour comprendre le vieillissement

Deux projets de recherche, l’un réalisé dans le cadre du programme Européen ERA-AGE 2 (European Research Area in Aging 2, projet CURHA) – et auquel le Canada et le Luxembourg sont partie prenante, et l’autre financé par l’Agence Nationale de la Recherche, en France (Projet HANC), vont étudier le quotidien des personnes âgées pour mieux comprendre comment les environnements urbains contribuent ou non au vieillissement en santé.

Les participants, en plus de répondre à des questionnaires sur leur santé, leurs habitudes de vie, et documenter leur réseau social, porteront aussi un capteur SenseDoc 2.0 pendant 7 jours, pour mesurer objectivement leur mobilité quotidienne et leur niveau d’activité physique. ‘Avec ces données très riches collectées auprès de plusieurs centaines d’ainés au Luxembourg et dans la région de Montréal, nous pourrons entreprendre des analyses uniques sur les liens entre caractéristiques des environnements urbain et plusieurs aspects importants du vieillissement, incluant la participation sociale, l’activité physique, et le bien être’ mentionne Dr. Philippe Gerber, chercheur au LISER, qui dirige le bras luxembourgeois de l’étude CURHA. En croisant des données GPS sur la mobilité quotidienne et les mesures d’accélérométrie avec diverses informations sur les contextes urbains et la structure des réseaux sociaux des participants, les chercheurs espèrent pouvoir identifier quels types d’environnements urbains facilitent la vie des ainés et favorisent un vieillissement réussi. ‘Si nos résultats permettent d’expliquer comment la participation sociale est influencée à la fois par les ressources du quartier, la mobilité quotidienne, et les réseaux sociaux des personnes, les décideurs pourront aménager nos villes de manière plus efficace, ou mettre en place des interventions ciblées’ précise Cédric Sueur, chercheur au CNRS et responsable du projet HANC.

Si l’utilisation de capteurs portatifs, permettant d’obtenir des mesures objectives de mobilité et de signes physiologiques est en croissance, peu d’études ont été réalisées sur les personnes âgées, un segment de la population pourtant en nette augmentation. Ces études peuvent nous donner des indications sur la meilleure manière d’aménager nos villes, pour que nos aînés puissent être plus actifs et plus inclus. Et bâtir pour les personnes agées, c’est inclure tous les groupes d’age! (Build for the old, and you’ll include everyone!)

Presentations of the ERA-AGE2 program from the 2015 London conference, including the CURHA project: http://era-age.group.shef.ac.uk/the-era-age-conference-2015.html
Credits photo: Michael Cohen, Flickr